Microsoft corrige en douce une faille permettant d’utiliser GNU/Linux sur les tablettes Windows RT

Voici un bel exemple de fermeture logicielle.

Microsoft Windows RT est une mouture de Windows 8 compilée pour l’architecture ARM. Cette architecture est utilisée principalement dans les ordinateurs embarqués, les tablettes et les téléphones. Le développement de Windows RT s’est vu arrêté en Mars 2015. C’est donc un système d’exploitation dont la mort est programmée.

Des tablettes Microsoft Surface, utilisant l’architecture ARM, ont été vendues avec Windows RT préinstallé. Dans les conditions générales de ventes, il est très certainement indiqué qu’il est interdit d’utiliser autre chose qu’un système d’exploitation Microsoft Windows RT sur ces tablettes.

Des petits malins bidouilleurs ont réussi à installer et utiliser GNU/Linux au quotidien sur ces tablettes en passant par un bug — une faille de sécurité — dans le système de démarrage de Windows RT.

Dans son dernier lots de correctifs, Microsoft a fermé cette faille, interdisant ainsi le démarrage de GNU/Linux sur ces tablettes.

Une réaction à ce correctif est de dire que les bidouilleurs n’avaient pas à mettre GNU/Linux sur leur tablette. Ils auraient dû utiliser Windows RT car ils ont acheté la tablette avec ce système d’exploitation. Ils sont en tort car ils n’ont pas respecté les conditions générales de vente. C’est vrai.

Ma réaction à cet information a été de me dire qu’aujourd’hui, personne n’est propriétaire à 100% de ses périphériques mobiles. Par exemple, il est aujourd’hui impossible d’utiliser autre chose que iOS sur l’architecture matérielle des iPhone. Il en va de même pour ces tablettes Windows RT qui se basent sur une architecture ARM dont je suis un grand fan.

Là où le bas blesse, c’est que l’architecture ARM est extrêmement versatile et très bien supportée par les système d’exploitation GNU/Linux. Elle est pionnière dans la mise en place d’économies d’énergies dans les datacenters (voir Serveur ARM).  Il est donc triste de voir une tablette utilisant cette architecture élégante et durable victime de l’obsolescence programmée de Windows RT.

Il ne faut pas se leurrer. Dans 2 à 3 ans, Windows RT sera oublié et les tablettes l’utilisant seront très limitées. Elle seront bonnes pour la casse, et se verront remplacées par des tablettes plus performantes et ayant bien évidement la dernière version de Windows.

Cela pose de gros problèmes écologiques et éthiques. Pour vous faire prendre conscience desquels, je vous invite à vous informer sur ce qu’est la décharge de Guiyu en Chine.

Décharge de Guiyu

Il est donc triste qu’une tablette pouvant avoir jusqu’à 10 ans de durée de vie si elle était autorisé à tourner sous GNU/Linux se voir réduire à 5 ans de durée de vie par une restriction logicielle qui ne profite à personne.

Source : Microsoft silently kills dev backdoor that boots Linux on locked-down Windows RT slabs • The Register

Enregistrer

Auteur : Pierre-Yves

Passionné d’informatique depuis mon premier ordinateur – un Atari ST, mon but est de regrouper l’ensemble de ma vie dans mon outil informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *