Comparatif grossier et rapide des différentes extensions de cache pour WordPress

fig 21 04 2018 11 23 58 - Comparatif grossier et rapide des différentes extensions de cache pour WordPress

Pour les impatients, j’ai retenu deux extensions particulièrement intéressantes pour l’accélération d’un site WordPress via la mise en place d’une mécanique de cache.

Cache Enabler – WordPress Cache

Cache Enabler est l’extension que j’ai retenu à la fin de mes explorations. Elle est légère, très simple à mettre en place et a d’excellentes performances. Voici les points que j’ai pu noté concernant cette extension:

  • Simple et efficace
  • Cache disque uniquement
  • Nécessite l’utilisation des extensions Autoptimize et Async JavaScript pour maximiser ses performances avec les outils GT Metrix.

W3 Total Cache

W3 Total Cache est l’une des premières extensions de cache disponibles pour WordPress et a une gigantesque base d’utilisateurs. Elle propose énormément d’options de configuration. C’est une solution tout-en-un qui peut être configurée très précisément.

Point positifs
  • Configuration très précise.
  • Plusieurs méthodes de cache dont l’utilisation de l’OpCode cache de PHP.
  • Apporte des fonctionnalités de cache des objets en mémoire.
  • Supporte la minification et la combinaison des fichiers CSS et JavaScript.
  • Support du Push HTTP/2.0 pour accélérer le chargement des CSS et JavaScripts.
Point négatifs
  • Configuration excessivement technique réservée aux personnes ayant de bonne connaissances en PHP et HTML.
  • Minification et combinaison des CSS et JavaScript mène fréquemment à des bugs dans le site suivant les extensions installées.
  • Peut de contrôle précis de la minification et bugs dans certaines des méthodes proposées.
  • Pas de support de Redis pour le cache objet.
  • Extension ancienne avec beaucoup de configuration qui avaient du sens à une époque mais qui aujourd’hui n’en ont plus aucun.

Extensions de cache ne correspondant pas à mes besoins

Hummingbird Page Speed Optimization

Points positifs
  • Interface ludique.
  • Très bon rapport de l’état des lieux.
Points négatifs
  • En partie payant.
  • Trop lourd.
  • Certaines fonctionnalités manquent d’explication sur leurs effets exacts.

Hyper Cache

Points positifs
  • Entièrement gratuit.
  • Contrôle du cache fin.
  • Configuration étrange mélange de simplicité et de complexité.
Points négatifs
  • Manque d’explications et d’aide.
  • L’esprit de l’interface ne convient pas.
  • Pas de minification.
  • Pas de Push HTTP/2.0.

Comet Cache

Points positifs
  • Configuration très bien expliquée et très fine malgré une interface n’utilisant pas l’esthétique de WordPress.
Points négatifs
  • Pas de minification.
  • Pas de Push HTTP/2.0.
  • Mode pro payant.

WP Fastest Cache

Points positifs
  • Interface simple et agréable.
  • Optimisation des images en mode payant.
  • Nettoyage de la base de données en mode payant.
Points négatifs
  • Beaucoup de fonctionnalités payantes, dont la minification avancée et la gestion du JavaScript asynchrone.
  • Propose trop peu de fonctionnalités. La version gratuite est trop limitée.

WP Super Cache

Points positifs
  • Configuration très simple ou très complexe.
  • Supporte la pré-génération du cache.
  • Propose des fonctionnalités supplémentaires par une mécanique de plug-ins.
Points négatifs
  • Peu d’explications inline.

LiteSpeed Cache

Points positifs
  • Cache objet avec support de Memcache et Redis.
  • Plein d’options géniales en mode avancé.
Points négatifs
  • Pas de fonctionnalité de cache active sans installer et utiliser le serveur HTTP LiteSpeed.

Breeze – WordPress Cache Plugin

Points positifs
  • Interface simple.
  • Minification et combinaison du CSS et Javascript.
  • Propose des optimisations de base de données.
  • Support de Varnish Cache.
Points négatifs
  • Aucune différence dans le code du site une fois activé / n’a pas fonctionné.

Auteur : Pierre-Yves

Passionné d'informatique depuis mon premier ordinateur - un Atari ST, mon but est de regrouper l'ensemble de ma vie dans mon outil informatique.

Laisser un commentaire